retour aux groupes

Albertine Sarges

Rock / Allemagne (Berlin)
Albertine Sarges
Top 1OMai
Albertine Sarges

Liens

Streaming

À propos de

Artistes comparables

Tune-Yards, Talking Heads, Anna Calvi

Freestyle

Krautfolk

" Bowie des temps modernes, Sarges, est un talent berlinois singulier, qui s’est donnée pour mission de partager nos vulnérabilités et notre besoin de compassion. "

Personne dans le monde des artistes berlinois n’offre comme Albertine Sarges autant de promesses d’espoir à travers ses récits uniques, qui évoquent à la fois l’égalité et les bons moments, non de manière directe mais avec tendresse et une camaraderie qu’elle partage avec son groupe dont le nom, Sarges, est aussi le titre du morceau d’ouverture  de son premier album – The Sticky Fingers. Bien qu’il ne s’agisse que de sa première sortie (sous l’égide, au Royaume-Uni, du prestigieux label Moshi Moshi), la virtuose allemande n’en est pas à ses débuts, après des passages dans la chorale Holly Herndon, au sein du groupe de l’artiste allemande récompensée Kate Frankie, et après avoir été l’une des deux moitiés d’un duo electro qui chante en italien. Il n’est pas exagéré de dire que Sarges possède un large éventail de talents dans lequel elle puise.

AlbertineSargesatButteramaRecordingCenter_bySteffiRettinger_1
By Steffi Rettinger

Cette variété caméléonique de styles se devine dès les débuts de la chanteuse. Un morceau qu’elle écrivit, enregistra et produisit seule, The Sticky Fingers, s’ouvre sur des mots du livre de Sara Ahmed, Vivre une vie féministe, qu’elle repeint aux couleurs de sa mission post-punk-folk Free Today. Dans sa musique, la percussion n’est là que pour attirer notre attention tandis que la flûte, la basse et la guitare offre un espace mélodique suffisant pour permettre à la voix en fausset de Sarges de vagabonder en toute liberté. On pense alors très fort au travail des Talking Heads, mais à qui on aurait substitué la voix de David Byres avec cette de Merril Garbus du projet Tune-Yards.

L’album navigue, entre anglais et allemand, entre les thèmes de la sexualité, de la santé mentale et de la connaissance de soi. Les ballades brisées telles que Oh My Love s’accordent parfaitement à des chansons plus joyeuses et légèrement chaotiques telles que Roller Coaster. Mais quels que soient les habits de ses chansons, ils sont tous parfaitement adaptés les uns aux autres grâce au travail d’orfèvre de Sarges et de ses Sticky Fingers. Expressive et imaginative, la marque très particulière à Albertine Sarges de post-punk-folk est une réflexion honnête sur notre époque qui met en lumière notre besoin d’être vulnérables, mais aussi de faire partie d’un ensemble collectif.