retour aux groupes

Ghøstkid

Electro, Métal / Allemagne (Dortmund)
Ghøstkid
Ghøstkid

Liens

Streaming

À propos de

Artistes comparables

Bring me the Horizon, Eskimo Callboy, Machinegun Kelly

Freestyle

" Des riffs de metal modernes pour la génération des enfants du metal popcore "

Après avoir quitté le groupe electro metal aux allures de boys band qu’était Eskimo Callboy, le chanteur Sebastian « Sushi » Biesler a décidé de se créer un nouveau surnom mieux adapté à des penchants plus hardcore et metal. Eskimo Callboy, malgré toute sa popularité, était un groupe qui n’est jamais parvenu à être vraiment être pris au sérieux, ce qui est loin d’être le cas pour le nouveau projet de Biesler. Sur son premier LP éponyme, l’auteur-compositeur-interprète convoque tous les tropes classiques du new-metal – mélodies accrocheuses, guitares downturned, riffs martelés- pour créer un mélange riche et lourd de chaos rock.

Clairement influencé par des personnalités comme Marilyn Manson, Bring Me The Horizon et d’autres types de métal très en vue, Biesler rappe, chante et hurle, réunissant les mondes particulièrement intenses du screamo, de l’hyper-pop et de l’industrial. Si le résultat vous fait penser à ce que Rammstein a pu atteindre au fil des ans, vous ne serez pas surpris d’apprendre leur producteur du groupe, Sky van Hoff, ait participé à l’enregistrement de cet album. Mais Biesler ne se contente pas de puiser dans le passé. Dès ses premiers enregistrements on retrouve des éléments de musique électronique et trap qui tiennent compte de l’influence que des artistes comme Billie Eilish ont  pu avoir sur la musique contemporaine. Prenez ainsi le morceau This is not Hollywood avec Timi Hendrix, pour vous rendre compte de la profondeur des goûts du musicien. Sombre, lourd et intense, Ghøstkid est parvenu à créer un nouveau bruit, lourd, spacieux et bien plus mature, si ce mot peut convenir au metal.