retour aux groupes

Hania Rani

Néoclassique, Pop / Pologne (Warsaw)
Hania Rani
Hania Rani

Liens

Streaming

À propos de

Artistes comparables

Agnes Obel, Nils Frahm, Ólafur Arnalds, Tęskno

Freestyle

Une plongée dans un monde de tendresse.

" Une pop mélancolique basée sur la sensibilité, des voix calmes et un piano éthéré. "

Dans un article récent, la production de Hania Rani a été décrite comme « une musique sensible pour des temps insensibles », une formule qui reflète parfaitement ce que Rani apporte au monde de la musique. Idéalement, elle pourrait non seulement apporter cette sensibilité, mais aussi y contribuer un peu.

Hania Raniszewska, née en 1990 dans la ville de Gdańsk, est une pianiste, compositrice et chanteuse de formation classique. Ses compétences et ses expériences en constant développement ne sont en rein un frein à une curiosité insatiable et éclectique pour d’autres genres que celui de la musique classique moderne. Elle évoque ainsi régulièrement de l’immense inspiration qu’elle trouve dans le hip-hop ou la techno. Et quoi qu’elle écoute actuellement, sa musique est toujours comme un voyage dans le monde de la tendresse.

En 2015, Rani a sorti avec la violoniste Dobrawa Czocher un album acclamé par la critique. Ce disque, intitulé Biała Flaga, est un hommage aux réalisations de Republika, l’un des groupes polonais les plus influents. Avec son leader charismatique Grzegorz Ciechowski, prématurément décédé, Republika a eu un impact considérable sur toute la scène polonaise. L’album de Rani-Czocher se veut comme un acte de commémoration émouvant du génie de Ciechowski et de ses compagnons.

En 2017, Rani s’est associé à une autre artiste de talent, Joanna Longić, pour créer Tęskno, l’un des projets les plus réussis à ce jour de la musique polonaise moderne. Sa pop mélancolique que dominent voix délicates et musique jouée au piano a rencontré un grand succès.

Après un premier album et de nombreux concerts qui l’ont d’emblée portée très haut, Rani a décidé de se lancer en solo. Elle a ainsi signé auprès d’un prestigieux label britannique, Gondwana Records et en 2019 a sorti son premier album solo, Esja, un disque dont le succès a dépassé les frontières de la Pologne.

Dans cet album, Hania Rani présente sa propre vision de la musique classique contemporaine, inspirée par le travail de personnalités de premier plan telles que Nils Frahm, Ólafur Arnalds et Agnes Obel. Elle n’eut pas à attendre longtemps après ses débuts pour commencer à donner des concerts presque partout dans le monde. Ces voyages ne la dissuadent pas pour autant de continuer à enregistrer. Home, son deuxième album solo, est sorti le 15 mai 2020 sur Gondwana Records.

Contrairement au précédent album, en plus des morceaux instrumentaux, on y trouve également des pistes sur lesquelles Rani chante, comme c’était le cas au temps de son duo Tęskno. Mais plus encore, Rani est avec cet album sortie du modèle qui n’accepte la présence que du seul piano pour introduire, l’air de rien, divers éléments électroniques intimes dans sa sonorité. Cet album a été un nouveau grand succès pour l’artiste polonaise. Elle y déploie tous ses talents tant en arrangement qu’en technique. Il est aujourd’hui évident qu’elle est non seulement une grande pianiste, mais aussi une compositrice à part enitère.

D’autres sorties arriveront comme autant de nouvelles preuves, s’il en fallait, comme par exemple son remix du célèbre duo électronique polonais Skalpel où elle réinterprète le morceau Escape. Dans certaines interviews, elle évoque sa fascination pour le rap et la musique électronique, même dans ses formes les plus rudes, comme la techno.

Il n’est pas exclu que le nom de Hania Rani devienne l’un des plus passionnants pour l’avenir de la musique européenne. Son talent et ses capacités d’inspiration apparemment sans limite semblent en mesure de l’envoyer dans les recoins les plus méconnus et les plus captivants du monde de la musique.