retour aux groupes

heptagram

Rock / Bulgarie (Sofia)
heptagram
  • Top 1OJuin
heptagram

Liens

Streaming

À propos de

Artistes comparables

Tame Impala, Garbanotas

Freestyle

Psych, space rock

" Une pop venue d’ailleurs, une force créatrice "

heptagram est le projet du multi-instrumentiste bulgare Daniel Ivanov, dont la combinaison de voix suaves et de musique groovy s’inspire sans complexe du rock psychédélique des années 60 et 70, ainsi que d’une multitude d’autres influences allant du prog rock à l’indie pop en passant par le post rock onirique.     

Officiellement actif depuis 2012 avec un premier album ‘Lucidity‘ (qu’il a mis cinq ans à peaufiner), Ivanov a montré très tôt qu’il n’est pas le genre d’artiste à peiner pour trouver une mélodie, avec ses subtils arrangements d’orgues, de programmations synthétiques et de guitares.  Il offre à son public un aperçu spacieux et teinté de rose du prog-rock moderne, encore plus évident dans son deuxième album, « Glass Elevators » (2018). 

heptagram franchit une étape dans cet album, en comblant le fossé entre la complexité sonore de Tame Impala, l’allure hypnotique de Beach House (‘Here, Now‘) et la force motrice de Pearl Jam (‘Ego Death‘), tout en trouvant un peu de place pour mélanger le rock thaï et le funk (‘Threefold‘, qui évoquerait presque une collaboration Roy Ayers/Khruangbin).          

Cette aventure sonore qui semble se dérouler sans effort se poursuit dans le tout dernier album en date « Larva » (2020), qui est le plus varié à ce jour. « Terrifié par les changements, terrifié par le fait d’être ici » chante Ivanov dans « Divisions« . Il créé ici une signature sonore équilibrée, en plaçant la barre très haut en matière d’expérimentation, non pas pour impressionner l’auditeur, mais parce qu’il y a un but et un sens à cela. La musique d’heptagram n’est pas le genre de musique que l’on écoute en prenant sa douche ou en cuisinant, mais plutôt le genre de musique qui mélange le brillant et le menaçant pour créer quelque chose d’audacieux et de beau.