retour aux groupes

Linn Koch-Emmery

Pop / Suède (Stockholm)
Linn Koch-Emmery
  • Top 1ONov
Linn Koch-Emmery

Liens

Streaming

À propos de

Artistes comparables

Deportees, Wy, girl in red

Freestyle

PopGaze

" Un mélange subtil et furieusement moderne d’indie et de pop "

Nous ne sommes pas nombreux à réaliser nos rêves d’enfance, mais Linn Koch-Emmery, qui n’a jamais eu qu’une seule ambition à l’esprit, sort du lot : « À l’âge de 12 ans ma décision était prise : j’allais devenir une rock-star », explique-t-elle, « et la musique serait ma vie ». Cette étoile montante de l’indie suédoise trouva alors une guitare, forma un groupe avec sa sœur et, plus, tard, deux amis, et se lança ainsi dans son aventure. Mais c’est en passant solo qu’elle trouva réellement sa voix – et sa voie – qui l’emporta très haut et dont elle ne dévie plus depuis.

Sa musique est profondément personnelle et chargée d’émotion, et emprunte insouciamment certains sons caractéristiques de l’indie. Mais il ne s’agit pas de rejouer ici un exercice de nostalgie : ses chansons sont résolument, effrontément modernes, et ne suivre que ses propres règles ne l’effraie en rien. Deux EP acclamés par la critique avaient déjà témoigné de son don à ciseler des mélodies et à écrire des paroles profondes et puissantes, mais c’est bien son premier album, Being the Girl, sorti cette année, qui a définitivement apporté la preuve de son talent. Elle se décrit comme « capricieuse, mordante et imprévisible » mais un seul mot pourrait suffire : brillante.

Des rythmes passés au pilon et des guitares au gain maximal de Hologram Love au mélange doux, calme et introspectif de Linn RIP, Being the Girl captive de la première à la dernière seconde de son écoute. Peu possèdent ce pouvoir de créer des morceaux aussi spectaculairement prenants, ou de conserver leur assurance quand ils baissent d’intensité, et c’est bien ce qui fait la rareté du talent de Linn Koch-Emmery, à très juste titre louée comme l’une des meilleures artistes contemporaines de la scène suédoise. Parfois, les rêves d’enfance se réalisent.

Picture credits: Jonas Carmhagen