retour aux groupes

Lokoy

Pop / Norvège (Stavanger)
Lokoy
  • Top 1ODéc
Lokoy

Liens

Streaming

À propos de

Artistes comparables

Gorillaz, MØ, Fieh, Pom Poko

Freestyle

Une pop kaléidoscopique

" Des airs éclectiques et scintillants offerts par le dernier petit génie de la pop norvégienne en date. "

Généralement, quand le membre d’un groupe tente de prendre son envol en solo, le succès est au mieux mitigé. Lokoy semble destiné à contrer cette tendance. Bassiste pour le groupe punk-pop norvégien Sløtface, Lasse Lokoy nourrit depuis longtemps des ambitions créatives qui vont au-delà de ce projet : il mûrit des idées de production et de morceaux depuis 2016 et son premier single Malibu, une tranche rafraîchissante de pop pétillante, plus proche de Gorillaz que des influences revendiquées de son groupe. « J’aime l’idée d’être indépendant », explique-il, « et d’avoir la liberté et les possibilités de créer de la musique avec des personnes différentes chaque jour »

Et il en profite assurément. Son nouveau single A Mistake permet de profiter de la voix douce et cool d’Emilie Østebø, d’Oslo, tandis que Pressure Love et Both Eyes, sortis plus tpit cette année, sont le fruit dune collaboration avec Safario. Et son prochain album Badminton, prévu pour le début de l’année 2021, compte cinq collaborations, avec entre autres le chanteur acclamé Nils Bech. Le résultat est une collection kaléidoscopique de pop, gorgée de pistes scintillantes, de basses profondes, de synthés brillants, de rythmes et de percussions biscornus. Non conventionnel, oui, mais également enjoué : en plus de sa capacité catchy indéniable, ce qui impressionne le plus, c’est l’habileté avec laquelle il sait mélanger des éléments de dance, de hip-hop et de pop dans un mélange enivrant.

Les tournées ayant été rendues impossibles pendant la majeure partie de l’année 2020, Lokoy a fait bon usage de l’espace et du temps libre que la situation a imposé en perfectionnant son nouveau matériel en studio et en assouplissant ses méthodes de production. On ne peut qu’espérer que la normalité revienne bientôt, afin de pouvoir vivre de près et en chair et en os ses feux d’artifices electro-pop.