retour aux groupes

Nídia

Electro / Portugal (Vale da Amoreira)
Nídia
Top 1OJan
Nídia

Liens

Streaming

À propos de

Artistes comparables

Jlin, DJ Marfox

Freestyle

Batida

" Nidia est mauvaise. Nidia c’est de la dope "

Nídia travaille sur ses propres productions depuis son adolescence et son talent a rapidement été repéré par le label Príncipe, un groupe formé par des enfants des immigrants africains qui participent à la richesse et au dynamisme actuel du patchwork culturel lisboète. De ces rencontres est née la batida, un son qui mêle de nombreuses influences (kuduro, tarraxinha, semba, kizomba, house et techno) unique à cette ville, et à sa périphérie, et qui nourrit le travail de Nídia.

Nídia a pourtant, depuis ses débuts sur SoundCloud à l’âge de 16 ans, soigneusement évité de se cantonner à un seul style. Ses expériences électroniques attireront très rapidement l’attention du monde entier. En 2017, elle se retrouve dans la liste des meilleurs disques électro de l’année de Rolling Stone. Elle signe alors des remixes d’artistes comme Yaeji, Lafawndah ou Sudan Archives et produit même pour Fever Ray. 2018 la voir revenir depuis Bordeaux, où réside la majorité de sa famille, au Portugal pour terminer ses études et poursuivre sa carrière.

2020 aura mis en pause une partie de ses projets, mais elle aura vite rattrapé ce retard avec trois sorties coup-sur-coup : son deuxième album, Não Fales Nela Que A Mentes, le single Badjuda Sukulbembe, et son dernier EP éponyme, qu’elle présente ainsi : « Le COVID nous a appris que nous ne sommes personne l’un sans l’autre. Depuis que j’ai cessé de juger et de haïr les êtres humains, ma vie est devenue aussi colorée que le drapeau LGBTQ et aussi ferme que le poing de Martin Luther King ».