retour aux groupes

Valeria Stoica

Folk / Moldova (Bucharest)
Valeria Stoica
Valeria Stoica

Liens

Streaming

À propos de

Artistes comparables

Daughter, Phoebe Bridgers

Freestyle

Ghost-folk

" Le passé et le présent se retrouvent, le temps s’arrête quand Valeria chante. "

S’appuyant sur l’héritage d’O-Zone et sur de chanson-karaoké encore aujourd’hui omniprésente, Dragostea din Tei, Valeria Stoica a choisi la voie déjà populaire que beaucoup de ses pairs ont suivie pour atteindre la célébrité dans un pays voisin.

Originaire de Nisporeni, une petite ville de Moldavie, cette Hope Sandoval du 21e siècle a déjà collaboré avec deux des plus grands labels roumains, Roton Music et HaHaHa production. Elle a en outre joué dans la plupart des festivals roumains les mieux établis : Electric Castle, The Fresh In The Garden, Street Delivery, etc.

DSC_0365

Alors que nombre de musiciens décidaient de reporter leurs sorties l’année dernière, Valeria a honoré les plateformes de streaming avec son premier album attendu de longue date, I Don’t Like Roses, dans lequel elle crée un espace où le temps qui passe et les peines d’amour semblent être les plus grands maux de l’univers.

Ce disque recèle un microcosme de ballades douces-amères et tristes qui font sonner ses 33 minutes comme l’aube d’un nouveau jour. Les pickings de guitare et de beaux arrangements de cordes, mêlés à sa voix râpeuse, calme et sereine, semblent dominer la plupart des chansons de Valeria. Le groove dramatique et lent qu’apportent les instruments folkloriques donne le ton de ses méditations lyriques aussi luxuriantes que pures. Poate et Distanțe, les deux seules chansons qu’elle chante en roumain, exorcisent le malaise qui les inspire grâce à une acoustique polie, des cors mélancoliques et une batterie aérienne, qui mettent en valeur sa voix et encadrent son esthétique folk. 

 

La musique de Valeria Stoica unit une mélancolie morne, une désillusion, et cette lueur d’espoir qui ne cesse de briller dans ses chansons avec une grande sa résilience émotionnelle. Elle s’aventure dans un paysage culturel déjà habitué à l’indie folk, et joue ses vulnérabilités comme une carte gagnante.