Actualités

Néoclassique à Berlin

5 min read


Néoclassique à Berlin

La douce lueur de la pop de chambre néoclassique

L’hiver calme et venteux que vient de connaître Berlin a été le moment idéal pour les incursions dans des paysages sonores marqués par plus de tranquillité. Et malgré la réputation de la ville pour une scène électro qui ne fait pas toujours dans la dentelle, la notoriété de Berlin pour les sonorités plus douces de la pop de chambre néoclassique est en plein essor, grâce à une pléthore de jeunes musiciens talentueux.

La situation unique de Berlin, où les scènes classiques et électroniques coexistent sans le moindre problème, a favorisé la croissance de la musique moderne, néo-classique. Ici, les artistes n’ont pas à choisir entre ressources classiques et électroniques, et peuvent se produire dans une myriade de lieux de performance.

Au sein de ce mouvement néoclassique, le berlinois de naissance Nils Frahm exerce une influence sans précédent sur la communauté locale. La scène berlinoise est cependant loin de se résumer à son travail. La ville regorge d’artistes classiques de talents, qu’ils y aient grandi au temps de la RDA ou qu’ils en aient fait plus récemment leur port d’attache.

L’année passée a de loin été la plus intéressante à ce jour pour la communauté berlinoise du néoclassique, et a vu la sortie d’une quantité impressionnante d’albums. Parmi toutes ces sorties, on peut mentionner la musique du duo basé à Potsdam CEEYS, avec Hausmusik sorti sur Neue Meister, ou encore l’opus collaboratif False de la merveille du néoclassique Lambert, sur Mercury KS. Ben Lukas Boysen a quant à lui sorti Mirage sur Erased Tapes, quand le compositeur islandais basé à Berlin Viktor Orri Árnason proposait VAST sur Bedroom Community. Impossible bien entendu de ne pas mentionner aussi les deux LP et la vidéo live réalisée par Nils Frahm en personne.

 

Les néo-Berlinois que sont Niklas Paschburg et la compositrice polonaise Hania Rani contribuent à la fusion entre musique de chambre et pop. Le compositeur classique Paschburg, originaire de Hambourg, a sorti son deuxième LP Svalbard sur !7K l’année dernière, rapidement suivi par le single Bathing in Blue, fruit d’une collaboration.

Ce single, reprise du morceau original tiré de son album, est le fruit d’une collaboration avec la chanteuse britannique Millie Turner. « Je suis immédiatement tombé amoureux de sa voix », explique Paschburg à propos de cette rencontre. « Nous lui avons envoyé le morceau en y ajoutant quelques notes. Elle n’a pas eu besoin de deux prises, tout était parfait dès la première ».

Maintenant qu’il a tout son temps, le producteur-compositeur travaille activement à son prochain album, un projet qui a été influencé par ses récentes expériences. « Je suis assez certain que j’aurai plusieurs chanteurs sur cet album », dit-il à propos de cette sortie à venir, « tout cela parce que les choses se sont si bien passées avec Millie Turner ».

 

Ces collaborations paneuropéennes ont été particulièrement appréciées par l’équipe d’Europavox. Elles ont également été l’objet des expériences de la compositrice polonaise basée à Berlin Hania Rani, avec la sortie attendue de son EP collaboratif enregistré avec ses camarades de Godwana Records du Portico Quartet.

Rani a déjà frayé dans des eaux où se rencontrent de nombreux styles musicaux, combinant classique et pop avec succès. L’an dernier, la compositrice-pianiste a sorti Home, son deuxième album de style néoclassique du Gondwana Records. Elle s’y joue de son statut d’immigrée et de son passage de la capitale de la Pologne à celle de l’Allemagne. C’est après la sortie de cet album qu’elle décida de s’allier au Portico Quartet pour un nouveau disque où cette nouvelle équipe explore de nouveaux territoires musicaux en remixant leurs chansons respectives.

« Pour moi, le plus intéressant dans de tels projets, comme dans le travail musical de manière plus générale, tient dans le processus de recherche de nouvelles solutions », explique-t-elle à Europavox à propos de son disque à venir. « C’est cette capacité à aller au-delà des habitudes et des façons de faire convenues, de chercher à renouveler les structures, les narrations et les façons de penser. »

 

L’interview complète d’Hania Rani ici.

Portico Quartet / Hania Rani sera disponible sur Gondwana Records le 26 février.

Bathing in Blue de Niklas Paschburg est disponible maintenant sur !7K.